Découvrons la gravure.

  • La gravure vous semble-t-elle évoquer les deux parties de la tragédie ?
  • Comparez les parties supérieure et inférieure de la gravure.
  • Que retenir ?
Thebaide BnF retouchee
Exemplaire Rés m Yc 1008, BnF, Gallica.
  • Réponse sur les parties de la pièce représentées.
  • Comparaison entre les deux parties.
  • L'essentiel à retenir.

Lisons l'argument de Balbi.

Hieronymi Balbi argumentum in Thebain

Hauserat obscuras damnata luce tenebras
Oedipodes, tristemque animam sub nocte premebat.
Natorum interea dominandi dira cupido
Occupat haec mentes, Thebanaque regna 1 [regna] tueri
Alternis 2 statuunt uicibus, iamque annua iura
Ille dabat populo, hic patriis semotus ab oris
Argolicas urbes, extremaque tecta petebat.
Iam uagus exactum sol circumuoluerat annum ;
Sceptra exul repetit: negat ille excedere regno
Perfidus ; arma parant, tristi concurrere bello
Praeceps ira iubet, cruor undique, et undique caedes
Cernitur, hostilique exundant sanguine rupes.
Tandem graiugenum 3 post funera longa, necesque
Mutua Thebani senserunt uulnera fratres.

  1. Le vers présente un redoublement erroné de ce mot, qui est donc mis entre crochets droits : il ne faut pas en tenir compte dans la traduction.
  2. Sur l'imprimé, on lit Alterius mais il faut corriger en Alternis comme le fait J. von Retzer, éditeur de Carmina en 1791.
  3. Le mot est écrit gaiugenum dans l'imprimé ; il manque un r.
Par Pascale Paré-Rey
userclosepencilinfo-circlegroupangle-downellipsis-vgraduation-cap