Venus Juno Aeneas Louvre

Mars et Vénus : l'amour volage

Avant d’observer la gravure tirée du livre La métamorphose figurée, publiée par l’imprimeur Jean de Tournes à la Renaissance, n'hésitez pas à lire l’introduction qui présente les Métamorphoses d’Ovide et cette édition illustrée publiée en 1557.

Sur cette page, nous allons découvrir le mythe des amours de Mars et Vénus. Ovide en fait le récit au livre IV des Métamorphoses, des vers 182 à 189.

I- Découvrez la gravure et le mythe

Parfois, en amour, tout ne se passe pas comme dans un conte de fée : le mari trompe la femme, la femme le mari. Et il en est ainsi même chez les dieux.

Quels sont les acteurs de cette scène et quels sont leurs liens ?
Sur la gravure, comment Vulcain piège-t-il Mars et Vénus ?
De qui les dieux en arrière plan semblent-ils se moquer ?
Lisez la description d'Ovide au sujet du filet (passez votre souris sur la gravure) : selon vous, le graveur a-t-il bien représenté le piège et pourquoi ?

II- Traduisez le texte

Vt uenere torum coniunx et adulter in unum,

arte uiri uinclisque noua ratione paratis

in mediis ambo deprensi amplexibus haerent.

Lemnius extemplo ualuas patefecit eburnas

inmisitque deos; illi iacuere ligati

turpiter, atque aliquis de dis non tristibus optat

sic fieri turpis; superi risere, diuque

haec fuit in toto notissima fabula caelo.

Remplissez les trous.

III- Questions sur le texte

  1. Quels termes désignent Mars et Vénus dans le texte ? A quel jugement moral pourrait-on s’attendre ?
  2. En quoi la réaction des dieux constitue-t-elle une surprise pour le lecteur ?
  3. Comment Vulcain apparaît-il dans ce récit ?
  4. Comment comprenez-vous la phrase : "L’un des dieux – de ceux qui ne sont pas austères – souhaite se retrouver dans une telle honte." ?

IV- Pour aller plus loin...

  • Ovide, dans les Métamorphoses, réécrit souvent des mythes connus de la littérature gréco-latine. Ainsi, ce passage prend sa source dans l’Odyssée d’Homère. Lisez ces vers d’Homère : quelle morale le récit est-il censé illustrer ?

Le crime ne paie pas ! Lenteur rattrape agilité,

voyez donc ; le lent Héphestos rattrape Arès

bien qu’il soit le plus prompt des dieux

qui règnent sur l’Olympe

et lui boiteux : mais il l’a pris au piège ! Il faut payer !

Homère, Odyssée, Chant VIII, v. 329-333.
Traduction de Philippe Jaccottet, Paris, la Découverte, 1982, p.144-145.
  • Ovide reprend aussi souvent, dans les Métamorphoses, des récits qu’il a déjà traités. Ainsi, dans son Art d’aimer mettait déjà en scène Mars, Vénus et Vulcain. Le regard posé par Ovide sur Vulcain est encore plus explicite et éloigné de la morale promue par Auguste. Pourquoi, selon le poète, un mari trompé, tel que Vulcain (c’est-à-dire laid et mal assorti), devrait-il chercher à punir l’adultère ? Il n'a que ce qu'il mérite.

L’histoire la plus connue dans le ciel tout entier raconte la capture de Mars et de Vénus par les ruses de Vulcain. Mars le père, troublé par son amour fou pour Vénus, de terrible chef de guerre devint amant, et Vénus – en effet, il n’est déesse plus facile à convaincre – aux implorations de Mars ne fut ni ignorante ni difficile. Grâce à la dénonciation du Soleil – Qui peut tromper le Soleil ? – les actes de sa femme furent connus de Vulcain. Quels mauvais exemples, Soleil, donnes-tu ! Demande plutôt une faveur à Venus ! Vulcain dispose autour et au-dessus du lit d’obscurs filets : son travail est invisible. Puis, il feint de faire route vers Lemnos. Les amants viennent à leur rendez-vous. Ils se couchent, nus tous les deux, emmêlés dans les filets. Alors Vulcain convoque les dieux : les prisonniers s’offrent en spectacle. En quoi cela t’a été profitable, Vulcain : ce qu’auparavant ils cachaient, ils le font plus librement maintenant, et sans aucune honte ! Ne faites pas cela : Vénus, qui fut surprise, vous interdit d’avoir recours à ces pièges qui la prirent elle-même. Ne tendez pas de pièges à votre rival et ne cherchez pas à découvrir les secrets donnés par une main connue. Voilà, je le promets à nouveau, aucune de ces folâtreries n’est contraire à la loi, à nos jeux aucune matrone ne fut associée.

Extrait de l'Art d'aimer d'Ovide, chant II, v. 561-592 avec coupes. Traduction IMAGO.

V- Travail de rédaction

Vous êtes Vénus surprise par son mari. Écrivez un texte argumentatif (15/20 lignes) dans lequel vous vous défendrez auprès de votre mari.

Par Thierno Barry
userclosebookinfo-circleexternal-linkgroupcaret-downellipsis-v